hermine / polonais

hermine / polonais

Hermine / Polonais

Pays d'origine: Angleterre

Ascendance: Hollandais

Importance : Assez répandu

Club de Race National Officiel :
Union Nationale des Eleveurs Sélectionneurs de Lapins Nains.
Monsieur Bernard FISCHER 73, rue de Didenheim 68200 MULHOUSE

Historique et généralités.

Les premiers Polonais (Polish) ont été exposés en 1884 à Hull en Angleterre. C' étaient des "petits lapins" sélectionnés dans une population de lapins importée de Pologne et dont la taille avoisinait celle du lapin sauvage.

Il est cependant probable, qu' à un moment donné, des croisements ont été effectués avec d' autres races ; le Hollandais et l' Argenté sont citées. Parmi les spécialistes impliqués dans cette création on cite J. Meynell et George Hedworth.

A la fin du 19ème siècle et au début du 20ème, beaucoup de Polonais ont été exportés vers le continent, et notamment vers l' Allemagne, la France et la Hollande...

En 1908, Eugène Meslay écrivait que le Polonais devait être aussi petit que possible, que son corps était court et très large avec un poids maximum de 1,500 kg.

Il avait une tête courte, forte et arrondie. Son oeil était grand et proéminent.

Ses oreilles étaient petites et droites, assez large à leur base et pointues au sommet...

Enfin le poil de la fourrure était court, fin, serré et luisant.

La race n' évolua que très peu sur le continent avant la première guerre mondiale car la conjoncture ne lui était pas favorable puisque les grandes peaux se vendaient mieux que les petites et que les carcasses moyennes à grandes convenaient mieux pour satisfaire les impératifs de consommation de cette époque.

Cependant, il y avait toujours des originaux pour préserver à sélectionner les plus petits reproducteurs.

En Allemagne, certains éleveurs arrivaient même à bien vendre les petites peaux, censées imiter celle de l' Hermine - la vraie -. C' était la mort du Polonais et la naissance de l' Hermine dans ce pays.

C' est dans les années 20 qu' apparurent chez l' Hermine les changements morphologiques caractérisés, oreilles très courtes, tête courte, grosse, yeux proéminents qui ajoutés à la masse corporelle de plus en plus réduite allaient en faire un vrai nain.

L' Hermine aux yeux bleus, aussi appelé Hermine de Saxe, apparut en 1918 (Lohse et Kluge) et l' Hermine aux yeux bruns (Gerhard Dittrich) quelques années après.

Dans les années 30, le grand spécialiste cunicole hollandais Fritz Schaedtler et Joop de Jong, schématisaient le type (conformation) idéal du Polonais par un alignement de trois sphères d' un même diamètre, deux volumes pour la masse corporelle (tronc) et un volume pour la tête (voir la copie d' un schéma original ci-joint).

Plusieurs générations d' éleveurs allaient s' inspirer de ce modèle pour orienter leur sélection.

Le premier standard français a été établi en 1910 par le Club des Eleveurs de Lapins et il a été adopté le 17 janvier 1921 par la Commission des Standards de la Société Française de Cuniculture. Le poids maximum était fixé à 1,750 kg.

Jacques CZESCHAN

Caractéristiques essentielles à rechercher

  • Corps court, aussi large que profond. Croupe bien arrondie.
  • Tête particulièrement courte et volumineuse avec une sphéricité prononcée et un dimorphisme sexuel peu marqué.
  • Yeux proéminents et oreilles très courtes.
  • Fourrure relativement courte, dense et fine. On reconnaît un pelage dense et bien structuré par un réhaussement longitudinal des poils dans la partie médiane sur le dos et sur la croupe.

Les éleveurs :

  1. Michel BORDIS (polonais yeux bleus, yeux roses )

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×