poules étrangères

poule soie

Poule soie

Poule soie  
Silky bantam.jpg
Poule soie blanche

Espèce  
Taxon(s) concerné(s)
Nom scientifique Gallus gallus domesticus
Région d’origine
Région République populaire de Chine Chine
Caractéristiques
Poids coq : min. 1.3 kg ; poule : min. 1 kg
Robe Noir, fauve, bleu, gris argenté, perdrix-doré et blanc
Plumage Très duveteux, avec du volume
Caractère Amical, facilement manipulable
Autre
Utilisation Couveuse, meneuse de poussins
Ponte
Poids des œufs 30 à 50 g

La Poule-Soie, anciennement Nègre-soie est une race de poule domestique.

Le nom de Poule soie a été voté en 2009 par la commission des Standard (section de la SCAF des juges volailles), Jugeant le mot "nègre" péjoratif de nos jours, même si cela définissait parfaitement l'une des caractéristiques principales de la race, son mélanisme total. Le nom de Poule soie semble insuffisant, car il existe d'autre race avec un plumage "soyeux", comme la Chabo "soie". Le Nom de Soyeuse ou poule soyeuse aurait été possible, car elle est appelée ainsi dans certains pays comme le Royaume-Uni ou les États-Unis où elle est appelée "Silkie", c'est-à-dire soyeuse.

Son nom fait référence à son plumage très duveteux, ressemblant à de la soie. Son ancienne appellation "nègre" fait référence à sa peau et sa chair noire, mais également son ossature.

Existant en plusieurs couleurs, la Poule-soie a également la particularité d’avoir cinq doigts à chaque patte. La race est très présente lors d’expositions de volailles et est relativement commune.

La Poule-soie est également connue pour sont tempérament calme et amical. Très docile, elle est parfois considérée comme un animal de compagnie. La Poule soie est une très bonne couveuse et bonne mère et elle est communément utilisée comme couveuses d’œufs d’autres races ou espèces de volailles. Elle ne pond généralement que trois œufs par semaine.

 

Origine
La Poule-soie est l’une des races de poules les plus anciennes. Bien que l’endroit exact du développement de la race soit discutable, l’endroit le plus documenté reste la Chine, puis plus tard le Japon. D’autres hypothèses placent l’origine de la race en Indonésie [1], où il existe des races à peau noire (Sumatra et Java).

Au XIIIe siècle, Marco Polo dans ses écrits sur la Chine, parle déjà d'une « poule à peau noire et aux plumes ressemblant à de la soie »[2]. En 1599, Ulisse Aldrovandi, écrivain et naturaliste de l’université de Bologne en Italie, publie un traité sur les poules où il parle de poules au plumage « similaire à de la laine » et d’autres « vêtues de cheveux comme ceux d’un chat noir »[3].

La Poule-soie est probablement arrivée en Europe par l’intermédiaire de la route de la soie et par le commerce maritime. La race est officiellement reconnue en Amérique du Nord en entrant dans le Standard of Perfection en 1874, dès la première année de publication. Dès que la nègre-soie devint commune, de nombreuses légendes furent colportées à leur propos : les éleveurs malhonnêtes déclaraient à leurs acheteurs qu’elles étaient le résultat d’un croisement avec le lapin, tandis que les cirques promouvaient leur « poule à fourrure ».

Description

Il existe deux types de Poule soie, la grande (l'origine) et la naine créée en Europe.

Le plumage de la Poule-soie est rare dans le monde des poules : abondant, soyeux et mou. La Chabo est également reconnue en variétée "soyeuse". Le gêne "soyeux" provient d'une mutation récessive, donc disparaît en première génération lors de croisement avec des sujets au plumage normal. Le plumage a été comparé a de la soie et à de la fourrure. Ces plumes ne sont pas équipées de barbules et de hampe rigides et sont similaires au duvet des autres oiseaux. Le résultat est une apparence soyeuse et toute en volume. La Poule-soie, du fait de ce plumage, n’est pas adaptée pour résister aux temps exécrables. Elle possède également une légère huppe.

Il existe une variété de Poule soie barbue qui possède un manchon de plumes supplémentaire recouvrant les oreillons et les barbillons. La variété la plus fréquente est la blanche, mais en compétition, de nombreuses couleurs sont reconnues : noir, fauve, bleu, gris argenté, perdrix-doré et blanc. Des teintes alternatives comme le roux, le lavande, blanc sale "splash" et le coucou existent, mais ne sont pas "encore" homologués. La Poule-soie possède une petite crête, une caroncule en forme de noix couleur mûre, et des oreillons bleu turquoise. De plus, elle possède cinq doigts à chaque patte. Les dorking, Faverolles française, Faverolles allemande, sultane, Javanaise et la poule de Houdan possèdent cette caractéristique

C’est une race au mélanisme total : la peau, la viande et les os sont noirs. En chinois, son nom est ....., ce qui signifie la poule aux os noirs.

Cette poule très sociable et calme est facilement manipulable et ne peut pas voler. Elles se comportent bien dans des situations de confinement et interagissent bien avec les enfants. Leur caractère doux peut cependant les exposer à des blessures lorsqu’elles sont en contact avec des races plus agressives.

Utilisations

Poule ornementale et couveuse

Une poule nègre-soie noire et son poussin. La race est renommée pour ses dons de couveuse et d’éleveuse.

Au XXIe siècle, la Poule soie est une des poules ornementales les plus populaires et communes. Elle est souvent gardée comme animal de compagnie ou d’ornementation par les zoos. Elle est aussi fréquemment utilisée comme couveuse et éleveuse d’autres volailles (y compris les canards et les oies) et les oiseaux de chasse comme les faisans, les perdrix et les cailles.

La Poule soie pond un nombre moyen d’œufs de couleur crème, mais sa production est souvent arrêtée en raison de sa grande tendance à couver. Elle pond environ 5 fois son poids par an d'où l'importance d'une bonne alimentation. Une poule produit 100 à 150 œufs, 150 à 200 pour une bonne année ou une bonne souche, jamais plus. Leur capacité à couver a été sélectionnée et la Poule soie est surtout recommandée et utilisée pour couver les œufs délicats. Elle peut vivre de 10 à 12 ans et pondre jusqu'à 8 ans.

Les éleveurs :

  1. Michel BORDIS ( blanche, noire, coucou, perdrix, )

brahma

Naine :

Les éleveurs :

  1. Michel BORDIS ( colombia )

orpington

orpington

Naine :

Les éleveurs :

  1. Michel BORDIS ( noire)

poule de minorque

Poule de Minorque

Coq Minorque

La poule de Minorque est une race de poule domestique.

Description

C'est une volaille de type méditerranéen, de taille moyenne, forte, vigoureuse, au port élancé, au dos incliné et à la queue portée moyennement haute.

Son originalité est dans ses oreillons qui sont grands, ovales et bien blancs.

Origine

Poule et coq de Minorque

Ce serait au XVIIIe siècle que les Anglais introduisirent chez eux cette volaille noire en provenance de l'Île de Minorque. Elle fut également dénommée "Espagnole à face rouge", mais seul le nom de Minorque a persisté et elle est connue sous ce nom dans le monde entier.

Il paraît que son volume fut augmenté par l'apport de sang de Croad-Langshan. Elle intervient ensuite dans la création d'autres races comme l'orpington noire et l'andalouse bleue, etc.

Standard

  • Crête : simple
  • Oreillons : blancs
  • Couleur des yeux : noirs
  • Couleur de la peau : blanche
  • Couleur des tarses : ardoise foncé
  • Variétés de plumage : noir, blanc, bleu, barré, fauve

Naine :

Les éleveurs :

  1. Michel BORDIS

pekin

Pékin (poulet)

Pekin Bantam Pékin Bantam

Le Pékin est une race de bantam de poulet .  Plus court que le bantam ordinaires, ils sont souvent à 20-30 centimètres de hauteur (avec la tête droite) et de leurs pieds et les jambes sont entièrement couverts par leurs plumes.

Caractéristiques 

 bantams Pékin (également connu sous le nom bantams Cochin) sont ronds, et leur voiture s'incline vers l'avant, la tête légèrement plus près du sol que leurs plumes de la queue d'élaborer.Ils ont parfois été décrit comme ressemblant à peu teacosies marche, ou ballons de football plumeuses.Les coqs ont souvent plus de plumes qui font saillie vers l'extérieur de leurs pieds. La gamme de Pékin couleurs est étendue, y compris le noir, blanc, chamois, lavande, marbré et rouge, couleurs plus rares sont en grande demande, et de nombreux éleveurs passent des années à perfectionner de nouvelles lignes de couleurs dans leurs oiseaux.

Bantams Pékin sont très dociles, et avec une manipulation soigneuse et régulière, ils seront heureux de s'asseoir sur les genoux de leur propriétaire d'être caressé et choyé. ils font  les animaux de compagnie idéal pour les familles avec de jeunes enfants pour cette raison.  Toutefois, le bantam de Pékin coqs peuvent encore être agressive et défensive de leur territoire et les seconds une fois qu'ils atteignent la maturité sexuelle, mais ils sont généralement humeur douce et ont été connus d'incubation de partager des oeufs.

 Historique

Les premiers sont pékins qui auraient été pillés de la collection privée de l'empereur de Chine à Pékin (ancien nom de Beijing ), vers la fin de la guerre de l'opium vers 1860.  Cependant, certaines sources indiquent qu'un lot d'oiseaux en provenance de Chine vers 1835 ont été remis à la reine Victoria, en supposant que le nom de «Shangaï» et que ces oiseaux ont été élevés avec de nouvelles importations et ont été développées dans la race que nous connaissons aujourd'hui comme Pékin Bantams. Ils sont connus en Amérique et au Canada Cochinchinois. Il convient de noter que cela fait l'objet d'un débat au sein de l'Pékin / Cochin éleveurs de la communauté.

Les éleveurs :

  1. Michel BORDIS ( blanc, noir, bleu, caillouté noir et bleu, tricolore, tricolore fris&. )

Les poules sont régulièrement couveuse et sont connus pour être de bons assistants.

chabo ( ancien nom nagasaki )

Chabo (race de poule)

Coq Chabo blanc a queue noire
La poule "Chabo" (anciennemet Nagasaki ou Japonaisse est une race de poule domestique.

Description

Coq Chabo Argenté

La Chabo est une très joilie race de poule naine d'ornement, très répandu dans les expositions en France et en Europe; Elle se distingue des autres races par son gêne "pattes courtes*", une grande crête et une queue très longue portée haute, 1/3 au dessus de la tête, surtout chez le coq. Le port du dos est horizontal et l'allure ramassée. La poule est très docile et bonne couveuse. C'est une bonne pondeuse pour une naine.

Les ailes sont tombantes, touchant le sol.

La Chabo est une vraie naine, elle n'a pas d'équivalent en grande race.

  • Le gêne "pattes courtes" est létal à l'état homozygote, c'est-à-dire que 25% des poussins meurent dans l'oeuf et que 25% naissent acec les pattes "normales", qu'il faut écarter de la reproduction.

Origine

La Chabo est une très ancienne race Japonaise, présente en Europe depuis 1854.

Standard officiel

Poule Chabo bleue
poussin fauve à queue noire
  • Masse idéale : Coq : 600g ; Poule : 500g
  • Crête : simple (5 crétillons), tombante ou non chez la poule,
  • Oreillons : rouges
  • Couleur des yeux : rouge à brun-jaunâtre
  • Couleur des Tarses : jaunes
  • Variétées de plumage : blanche à queue noire / blanche à queue bleue / fauve à queue noire / fauve à queue bleue / froment doré / froment doré bleu / froment argenté / noir à camail doré / noir à camail doré et poitrine lisérée /noir à camail argenté / noir à camail argenté et poitrine liserée /noir / noir caillouté blanc /perdrix maillé doré / perdrix maillé argenté / bleu / blanc / coucou / millefleur
  • Oeufs à couver : min. 28g, coquille blanche
  • Diamètre des bagues : Coq : 12mm ; Poule : 10mm

Les éleveurs :

  1. Mchel BORDIS ( caillouté noir )

du serama

Standard du Serama

  Origine : Naine d'origine malaise, répandue dans le monde entier. Importée en 2001 aux Etats-Unis et quelques années après par les Pays-Bas en Europe.
Aspect général : Race naine très petite, large et compacte avec une forme très typique. Vu de profil un S est formé par la poitrine, le cou et la tête. Race très familière et docile.
Caractéristiques du coq
Corps : court, large et profond, incliné vers l'arrière.
Cou : de longueur moyenne, bien arqué ; camail abondant et s'étendant loin sur les épaules.
Dos : très court ; large ; vu de profil, formant un V avec la ligne du cou et de la queue.
Epaules : larges et bien arrondies.
Ailes : grandes et longues, portées verticalement sans vraiment toucher le sol. Le pommeau de l'aile est un peu saillant et les extrémités un peu tournées vers l'intérieur. Les rémiges primaires de largeur moyenne et longues, leurs extrémités ne sont pas complètement cachées par les rémiges secondaires.
Selle : large, lancettes très bien développées et couvrant bien la transition vers la queue.
Queue : de grandeur moyenne et portée presque verticalement. Rectrices larges et bien étalées, leur longueur dépasse la hauteur de la tête, vues de l'arrière en forme d'un V renversé. Grandes faucilles longues, larges et en forme de sabre, peu courbées ; petites faucilles bien étalées, de longueur moyenne, celles du dessus en forme de sabre, celles du dessous légèrement courbées. L'avant de la queue peut toucher le lobe arrière de la crête mais elle ne peut pas tomber vers l'avant (queue d'écureuil).
Poitrine : portée haut, proéminente, large et bien arrondie et dépassant très distinctement le bout du bec.
Abdomen : court, duveteux.
Tête : petite, portée quelque peu vers l'arrière.
Face : rouge, petite, ronde, de texture fine.
Crête : simple, de grandeur moyenne, droite, de préférence pourvue de cinq dents régulières. Lobe ne suivant pas la nuque.
Barbillons : de grandeur moyenne, ronds, de texture fine.
Oreillons : rouges, tolérés quelque peu sablés de blanc ; petits, ovales.
Yeux : grands, iris orange à brun-rouge.
Bec : fort, légèrement courbé ; de même couleur que les tarses.
Cuisses : plutôt courtes, puissantes et bien écartées.
Tarses : de longueur moyenne ; lisses ; couleur selon variété.
Doigts : quatre.
Plumage : bien développé, serré.
Caractéristiques de la poule
Les mêmes caractéristiques morphologiques que chez le coq, compte tenu des différences sexuelles.
Dos : la ligne du dos en forme d'un U assez étroit.
Défauts éliminatoires
Corps trop grand, trop grossier ou trop étroit ; dos long ; poitrine plate ou étroite ; port horizontal ; ligne tête-cou trop droite ; tarses courts ; mauvais port des ailes ; port de la queue trop basse ou vers l'avant ; grandes faucilles très courbées ; attributs de la tête grossiers ; oreillons blancs.

Variétés
Note importante : Le coloris est beaucoup moins important que le type et les caractéristiques de la race.

Blanc
Blanc pur. Chez le coq de légers reflets jaunes dans le camail et les lancettes sont tolérés. Tarses jaunes.
Défauts graves : reflets jaunes très prononcés ; plumes autres que blanches.

Noir
Noir profond avec reflets verts. Dans le camail du coq quelques plumes dorées ou argentées sont tolérées. Tarses jaunes, nuance foncée tolérée.
Défauts graves : beaucoup de doré ou d'argenté dans le camail ; forte dépigmentation ; beaucoup de reflets violets.

Bleu
Bleu plus ou moins foncé avec ou sans liserés. Camail, lancettes et épaules du coq d'un bleu plus foncé à bleu noirâtre. Dans le camail du coq quelques plumes dorées ou argentées sont tolérées.
Tarses jaunes, nuance foncée tolérée.
Défauts graves : couleur de fond très tacheté ; beaucoup de doré ou d'argenté dans le camail ; forte dépigmentation.

Bronzé
Brun profond le plus régulier possible avec des reflets bronzés. Chez le coq le camail et les lancettes sont encore plus brillants.
Tarses jaunes, nuance foncée tolérée.
Défauts graves : couleur de fond très irrégulière ; absence de lustre ; forte dépigmentation.
Couleur de fond noir profond avec reflets verts. Dans le camail du coq quelques plumes dorées ou argentées sont tolérées. Les extrémités des plumes blanches ou avec des taches blanches irrégulières. Des plumes entièrement blanches dans la queue ou dans les vols sont tolérées. Les parties blanches augmentent avec l'âge.
Tarses jaunes, nuance foncée tolérée.
Défauts graves : absence de lustre ; parties blanches très dominantes chez des sujets jeunes.

Noir caillouté blanc (caillouté grossier)

Bleu caillouté blanc (caillouté grossier)
Couleur de fond gris bleu d'une nuance plus claire ou plus foncée. Camail, lancettes et épaules du coq un bleu plus foncé à bleu noirâtre. Dans le camail du coq quelques plumes dorées ou argentées sont tolérées.
Tarses jaunes, nuance foncée tolérée.
Dessin et défauts comme chez la variété noir caillouté blanc.

Bronzé caillouté blanc (caillouté grossier)
Couleur de fond brun profond la plus régulière possible avec des reflets bronzés.
Tarses jaunes, nuance foncée tolérée.
Dessin et défauts comme chez la variété noir caillouté blanc.

Froment
COQ : Tête, camail et lancettes brun rouge avec liseré doré et sans flamme noire. Epaules et dos brun rouge clair. Brassard noir à reflets verts ou vert bleuâtre. Rémiges primaires noir terne avec un bord étroit brun sur les barbes externes. Rémiges secondaires avec des barbes externes brun doré (triangle de l'aile), barbes internes noir terne. Poitrine, abdomen et cuisses noirs. Queue noire à reflets verts, les petites faucilles inférieures avec liseré brun.
POULE : Tête et camail brun rougeâtre, quelques traces de noir terne dans la partie inférieure du camail tolérées. Triangle de l'aile un peu foncé. Du noir sur les barbes internes des rémiges. Dos et manteau de couleur froment. Poitrine, ventre et pilons froment clair. Queue noir grisâtre avec nuances brunâtres. Un aspect global un peu plus foncé est toléré. Sous-plumage gris, couleur froment tolérée.
Tarses jaunes.
Défauts graves : chez le coq beaucoup de brun dans la poitrine ou la queue ; chez la poule couleur de fond très claire, manteau très poivré ou présence de liserés clairs.

Froment argenté
COQ : Tête, camail et lancettes jaune paille avec fin liseré argenté et une flamme brunâtre dans la partie inférieure. Epaules et dos orange profond. Brassard noir à reflets verts ou vert bleuâtre. Rémiges primaires noir terne avec un bord étroit blanchâtre sur les barbes externes. Rémiges secondaires avec des barbes externes blanc jaunâtre (triangle de l'aile), barbes internes noir terne. Poitrine, ventre et pilons noirs. Queue noire à reflets verts, les petites faucilles inférieures avec liserées argentés.
POULE : Tête et camail brun terne avec liseré argenté, quelques traces de noir terne dans la partie inférieure du camail tolérées. Du noir sur les barbes internes des rémiges. Dos, manteau et triangle de l'aile de couleur froment. Poitrine, ventre et pilons ivoire. Queue noir grisâtre avec nuances brunâtres. Un aspect global un peu plus foncé est toléré. Sous-plumage gris clair, couleur froment clair tolérée.
Tarses jaunes.
Défauts graves : chez le coq un camail trop brun, trop blanc ou très tacheté, beaucoup d'argenté dans la poitrine ou la queue ; chez la poule une couleur de fond presque blanche, absence de liserés argentés dans le camail, manteau très poivré ou présence de liserés clairs.

Froment bronzé
Comme la variété froment mais toutes les parties noires sont remplacées par un brun profond avec lustre bronzé.

Froment bronzé argenté
Comme la variété froment argenté mais toutes les parties noires sont remplacées par un brun profond avec lustre bronzé.

Froment caillouté blanc (caillouté grossier)
COQ : comme la variété froment mais du brun sur la poitrine est toléré. Les extrémités des plumes blanches ou avec des taches blanches irrégulières. Des plumes entièrement blanches dans la queue ou dans les vols sont tolérées. Les parties blanches augmentent avec l'âge.
POULE : couleur de fond froment foncé jusque brun rouge, de préférence régulière. Du noir sur les barbes internes des rémiges. Queue noir grisâtre avec nuances brunâtres. Les extrémités des plumes blanches ou avec des taches blanches irrégulières. Les taches blanches se trouvent souvent sur une paillette noire. Le total de préférence régulier. Des plumes entièrement blanches dans la queue ou dans les vols sont tolérées. Les parties blanches augmentent avec l'âge.
Tarses jaunes.
Défauts graves : triangle de l'aile complètement blanc ; camail et lancettes clairs chez le coq ; couleur de fond trop claire chez la poule.

Froment clair caillouté blanc (caillouté grossier)
COQ : comme la variété froment caillouté blanc à l'exception du camail et des lancettes qui sont orange brillant.
POULE : comme la variété froment caillouté blanc mais avec une couleur de fond froment jaunâtre clair de préférence régulière.
Tarses jaunes.
Défauts graves : triangle de l'aile complètement blanc ; camail et lancettes foncés chez le coq ; couleur de fond foncée chez la poule.

Froment argenté tacheté blanc (caillouté grossier)
COQ : comme la variété froment argenté mais du crème sur la poitrine est toléré. Dessin comme chez la variété froment caillouté blanc.
POULE : comme la variété froment caillouté blanc mais avec une couleur de fond crème à froment clair de préférence régulière.
Tarses jaunes.
Défauts graves : triangle de l'aile complètement blanc ; couleur de fond foncée chez la poule.

Froment bronzé tacheté blanc
Comme la variété froment caillouté blanc mais toutes les parties noires sont remplacées par un brun profond avec lustre bronzé.

Fauve à queue noire
Tête, cou et plumage du corps un fauve chaud et régulier (chez le coq un peu plus intensif). Rémiges avec barbes externes fauves et barbes internes noires, de sorte que l'aile fermée semble être fauve. Rectrices noires avec un peu de fauve caché à la base. Faucilles noires avec un fin liseré fauve désiré. Sous-plumage fauve clair à gris clair.
Tarses jaunes.
Défauts graves : dessin noir dans le cou ; queue en majeure partie fauve ; dépigmentation.

Rouge à queue noire
COQ : dessin comme chez la variété fauve à queue noire. Une couleur de fond brun rouge chaude et régulière est souhaitée. Le camail, les lancettes et les épaules un peu plus intensifs.
POULE : ressemble à une poule froment avec une nuance très rouge.
Tarses jaunes.
Défauts graves : dessin noir dans le cou ; queue en majeure partie rouge ; dépigmentation ; couleur de fond très irrégulière chez la poule.

Masse : coq jusque 500g, poule jusque 425g.
Masse minimale des oeufs à couver : 23g.
Couleur de la coquille des œufs : beige à blanc crème.
Diamètres des bagues : coq 11, poule 10.

 

Standard du Serama - approuvé par la commission européenne des standards à Pohlheim (D) en mars 2009 et par la commission française des standards à Paris le 6 février 2010
Les éleveurs :
  1. Pierre FANLOU
  2. .
  3. .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site